Nous organisons des stages voile transat en Pogo (Pogo 12.50 ou Pogo 36). C’est quoi une transat ? Quel stage choisir ?

Ce qu’on appelle transat (transatlantique), c’est la traversée de l’océan Atlantique en voilier. Elle peut donc se faire dans les deux sens :
– transat aller dans le sens Europe / Antilles
– transat retour dans le sens Antilles / Europe.

Ces deux navigations transatlantiques sont différentes et ont chacune leurs spécificités. Elles se déroulent à des moments différents de l’année pour profiter de vents favorables et éviter les phénomènes dangereux (cyclones et dépressions tropicales). Les routes que nous empruntons sont bien connues : ce sont celles du funeste commerce triangulaire du xviiième siècle, à l’époque ou les voiliers ne remontaient pas au vent.

Stage transat en Pogo dans les alizés : la transat « aller »

Routes et distances / Stage transat voile Pogo (Pogo 12.50 & Pogo 36)

Routes et distances / Stage transat voile Pogo (Pogo 12.50 & Pogo 36)
Source : The Atlantic Crossing Guide

De Novembre à Mars, les alizés sont établis sous les tropiques. Ces vents de Nord-Est (dans l’hémisphère nord) nous « portent » jusqu’aux Antilles. La route la plus tranquille pour aller aux Antilles, et il faut descendre jusqu’au Canaries pour aller chercher ce vent. On peut aussi pousser jusqu’au Cap-Vert avant de se jeter dans le grand bain, cap à l’ouest.

L’alizé est un vent de 20-25 nœuds en moyenne, avec parfois des grains. C’est le vent qui souffle sur les Antilles. La transat est généralement agréable même s’il peut y avoir des « pannes d’alizés » (il faut alors aller chercher du vent au sud) ou des dépressions tropicales, plutôt en fin de saison. La descente jusqu’au Canaries, depuis la Méditerranée ou la Bretagne (traversée du Golfe de Gascogne notamment) peut être difficile en novembre selon les années.

Les transats en Course (Route du Rhum, transat Jacques Vabre, …) qui rencontrent des conditions météo et de mer souvent dantesques sont très différentes des transats dans les alizés. Ces courses au large, destinés à des skippers professionnels et des bateaux de courses affutés, partent en octobre / novembre depuis la Bretagne. Elles « coupent » dans les dépressions hivernales pour faire une route la plus directe possible sur les Antilles. Les conditions rencontrées n’ont rien à voir avec une transat dans les Alizés, sous les latitudes tropicales.

Stage transat Antilles / France en Pogo : la transat « retour »

Routes et distances / Stage voile transat retour  Pogo (Pogo 12.50 & Pogo 36)

Routes et distances / Stage voile transat retour Pogo (Pogo 12.50 & Pogo 36)
Source : The Atlantic Crossing Guide

On appelle transat « retour » la traversée de l’Atlantique à la voile dans le sens Antilles / Europe. Cette navigation est très différente de la transat « aller » dans les alizés. Attention toutefois au raccourcis : ce n’est pas parce que l’aller se fait au portant que le retour se fait au près !

Les vents tournent dans le sens horaires dans l’Atlantique autour de l’anticyclone des Açores, et pour le retour nous partons des Antilles vers le nord pour aller chercher du vent qui nous ramène sur l’Europe.

La route suivie et les conditions de navigation pour une transat retour sont détaillées dans le programme du stage :
Stage Pogo / Transat retour.

Alors, vaut-il mieux faire un stage transat aller ou un stage transat retour ?

La transat aller est LA transat en général pour le grand public. On part à l’automne de l’Europe pour arriver sous la chaleur des Antilles en hiver. Ça peut être une promenade de santé, avec des conditions idéales établies d’un côté de l’Atlantique à l’autre, sous spi et tous les capots ouverts. Ça peut aussi être aussi plus mouvementé, avec quelques grains et du vent parfois fort.

La transat retour a plutôt mauvaise réputation, certainement car on part des Antilles en fin début de printemps pour arriver en Europe ou il fait encore froid. On part en short et on arrive parfois en ciré, l’inverse de l’aller. La transat retour est pourtant passionnante en terme de météo / stratégie, parfaite pour comprendre les systèmes météo de l’Atlantique.

Embarquer comme équipier sur une transat en Pogo

Nos stages de voile transat sont ouverts à tous : il n’est pas nécessaire d’avoir un niveau technique très élevé. Il faut par contre avoir déjà eu une expérience de la navigation au large et de la vie en mer pour partir sereinement pour ce voyage. Traverser l’Atlantique à la voile est une grande aventure qui se prépare ensemble, contactez-nous pour en discuter.

» Nos stages transat en Pogo