Séjours éducatifs

Jeunes en difficultés, tous projets

- Minimum 3 jours / 2 nuits
- Pas de téléphone ni de connexion
- Priorité aux escales sauvages

La navigation à la voile comme outil dans le travail social

Tous projets, pour des groupes encadrés par des travailleurs sociaux.

 

La navigation à la voile et la vie à bord d’un voilier est en totale rupture avec nos repères habituels et la routine du quotidien. C’est une expérience intense, à la fois personnelle et collective, pour les jeunes qui connaissent des difficultés. Embarquer des jeunes permet de partager une aventure, vivre une expérience dans un cadre original, et de développer de nouveaux rapports avec eux. L’intérêt de ces séjours voile sur le plan humain est une évidence.

 

Notre vocation est de de partager une passion et une tranche de vie avec des jeunes qui ont besoin de vivre une expérience intense. Les séjours peuvent prendre différentes formes : séjour de rupture, aboutissement d’un projet ou temps fort dans votre démarche éducative. Le rythme du séjour et l’objectif de la navigation sont essentiels à l’aventure.

Nous réalisons des projets depuis 2005.

Intérêts

Se confronter aux risques, à la nature

La mer et le bateau imposent leur rythme. Il faut « faire avec », s’adapter, contrôler ses émotions et parfois puiser dans ses ressources. C’est le milieu qui définit le cadre, il faut respecter les règles pour profiter de la liberté qu’offre la navigation.

Vivre une aventure, une expérience personnelle

Le voyage en bateau est une expérience collective dans laquelle chacun se retrouve face à lui-même. Il faut gérer de nombreux sentiments : stress, fatigue mais aussi exaltation et liberté devant ce nouvel horizon. Un certain état d’esprit est nécessaire : chacun doit s’adapter et trouver de nouveaux repères.

Une vie sociale particulière

La promiscuité intensifie les relations, chacun doit trouver sa place à bord et participer à la routine quotidienne : barrer, manœuvrer, cuisiner, ranger…

Encadrement

La cohésion de l’encadrement, l’implication totale des éducateurs et du capitaine sont essentiels.

Le capitaine

Le capitaine du navire est responsable de la sécurité du bateau et de ses équipiers. Il guide l’équipage dans la découverte du milieu et il est omniprésent lors de la vie à bord : organisation de la collectivité, économie des ressources, rangement des affaires, etc. Le rythme de la navigation et le choix des escales est fait conjointement avec les éducateurs en fonction des jeunes (fatigue, tensions, etc.).

Les éducateurs

Les éducateurs sont les responsables éducatifs des jeunes, ils les inscrivent dans une démarche participative : motivation des jeunes, accompagnement, encouragement. Ce sont les éducateurs qui gèrent le groupe tout au long du séjour. Le skipper n’intervient pas dans la vie du groupe à terre ni dans les problèmes internes au groupe, sauf si ceux-ci nuisent au déroulement de la navigation ou peuvent mettre en danger l’équipage.

Nos expériences

Protection Judiciaire de la Jeunesse

  • UEMO de PAU (64)
  • CER La Péniche (91) – 3 séjours
  • FAE La Poterne (38) – 5 séjours

Clubs de prévention

  • Pluriels 94 (94) – 2 séjours
  • Villeneuve Animation et Vie Urbaine (91) – 2 séjours
  • Association du Site de la Défense (92)
  • Reliance (74)
  • Voir et Comprendre (31)

Autres structures sociales et éducatives

  • L’arche Narbonne – 2 séjours (11)
  • Foyer d’adolescent La Tiffadière (79)
  • Institution Pré de Vert (Suisse)
  • Lieu de vie L’oustaou (38)
  • Centre Social AQCV (73)
  • SESSD – Association des Paralysés de France (59)

Des séjours “déconnectés”

Pas de portable ni de connexion pendant les séjours éducatifs : pour embarquer, chacun doit s’engager, jeunes comme éducateurs. Nous recommandons de laisser tous les portables dans la structure au départ et de les retrouver au retour. Le groupe est joignable sur le portable du responsable ou du capitaine en cas d’urgence. Une Gopro est à disposition pour faire des images.

 

La rupture est un élément fondamental de nos séjours, conçus comme une parenthèse dans la vie des jeunes, une aventure personnelle et collective.

Sans portable, pas besoin de se « mettre en scène », de cultiver les clichés pour envoyer des images sur les réseaux sociaux ou de réagir à des messages en instantané. On est libre et face à soi-même.

On laisse aussi à terre son quotidien, ses problèmes familliaux ou les embrouilles du quartier pour profiter de l’instant présent. La rupture permet de prendre du recul sur soi et sur ses relations, mais aussi à la manière dont on communique avec les autres.

Les nombreuses heures de “désœuvrement”, en navigation comme au mouillage, sont riches en créativité. On prend le temps de pêcher, de regarder l’horizon, d’observer les nuages ou de faire un jeu ensemble. On partage ses impressions avec la personne qui est à côté de soi, on est plus attentif aux autres. C’est bien mieux que les sessions « cybercafé » sur le pont, ou chacun est dans sa bulle face à son écran.

Programmes

3 jours : exploration du Parc National des Calanques

Les îles du Frioul, l’archipel de Riou et les Calanques sont un terrain de jeu magnifique pour naviguer à la voile. Il est possible de s’abriter sous le vent des îles en cas de vent fort, ou au contraire d’aller jouer avec les accélérations du vent autour des îles et des pointes en cas de petit temps. Port-Miou est notre repaire pour passer la nuit : cette Calanque aménagée offre le même confort qu’un port tout en pleine nature, au cœur du Parc National des Calanques.

4 à 6 jours : one-way Marseille / Port-Cros

Les Calanques, la Ciotat et les îles très sauvages des Embiez sont nos escales favorites sur la route de Port-Cros. Cette zone de navigation aux abris très rapprochés nous permet d’adapter nos navigations selon conditions météo. Le Parc National de Port-Cros est le joyaux de cette zone, où l’on peut découvrir une nature totalement préservée. Le mouillage sur l’île déserte de Bagaud est l’un de nos favoris sur la côte Méditerranéenne.

7 à 10 jours : aller simple ou aller-retour vers la Corse

Programme large (Corse)

Un objectif fort et simple : traverser vers la Corse, puis revenir. Un rythme soutenu, une durée adaptée pour l’implication des jeunes. Deux navigations au large de 30 à 36 heures et 2/3 nuits en mer.

Marseille / Port-Cros : préparation de la traversée

Prise en main du bateau et apprentissage des notions de base de la sécurité, découverte de la vie en mer et en équipage. Cette mise en route le long des côtes permet à chacun de trouver ses repères.

Port-Cros / St Florent : la traversée

Traversée de 130 milles soit entre 30 et 36 heures, dont une nuit. Mise en place de quarts 24h/24 pour assurer la bonne marche du bateau: la vie en mer s’organise.

En Corse : repos et cabotage

Repos et « retour à la terre » nécessaire pour tout l’équipage : petites navigations, baignade, pêche, balade dans la région de Scandola (au sud de Calvi). On commence à préparer le retour.

Corse – Marseille : retour à la base

Navigation au large de 200 milles avec une ou deux nuits. Les jeunes connaissent maintenant le fonctionnement du voilier et le quotidien en mer. Arrêt possible sur le continent, en fonction des conditions météos et de l’équipage.

Cédric Bar  06 15 32 69 50
cedric@ventdularge.org