Stages au long cours

Traversées & formations au grand voyage

Navigations en vue de vous tester et de préparer une grande croisière, ou simplement pour vivre l’expérience du large. Thèmes abordés : sécurité, météo et communication, routes de grande croisière, choix et préparation d’un bateau, autonomie, équipements, navigation astronomique.

» Tarifs et questions pratiques (PDF)

Stages au long cours - Traversées & formations au grand voyage

NOS STAGES AU LONG COURS

Approche de la navigation au large

La prévention des accidents corporels et de la casse est notre priorité au large où il est difficile de se faire porter assistance et où l’on doit se débrouiller seuls. La navigation au large est une bonne école de rigueur mais ne permet pas de se faire la main en expérimentant des conditions aussi variées que celles que permet d’aborder la navigation côtière.

En navigation au large, les manœuvres sont préparées et limitées : le milieu de l’Atlantique n’est pas le bon endroit pour se lancer dans une série d’empannage. En revanche, les longs bords, de plusieurs jours parfois, sont l’occasion de d’appréhender plus en détails la finesse des réglages des voiles.

Questions pratiques

Le nombre de stagiaires est généralement limité à quatre. Un second bénévole ou un artiste invité s’ajoute parfois à l’équipage pour certaines navigations. Les stages commencent le lundi à 10 h mais nous vous invitons à embarquer à partir du samedi pour passer deux nuits à bord et profiter de l’escale.

La literie et les serviettes sont fournies. Nous mettons également à disposition du savon, du shampooing et de la crème solaire non polluants pour l’environnement. Palmes, masques et tubas sont à bord.

Préparer son stage

Les stages au long cours sont des navigations longues qui impliquent d’être préparées. Nous prenons le temps d’échanger sur votre projet, votre niveau et vos attentes en termes d’apprentissage. Nous sommes aguerris à la gestion de la logistique et pouvons vous guider dans l’organisation pratique du voyage : vols, transferts, visas…

Les stages au long cours peuvent être privatisé pour un équipage complet. D’autres stages seront programmées selon les demandes : inscrivez-vous à notre newsletter (en bas de cette page) pour être informé de l’évolution du planning.

Déroulement des stages et vie à bord

La vie en mer | La vie au large est particulière et dépend des conditions de navigation. Si l’on est très occupé quand les conditions sont mauvaises (repos, quart, repos…), on dispose de beaucoup de temps libre lorsque la météo est clémente. Lecture, contemplation, musique, photo, vidéo, dessin, écriture… chacun trouve son rythme. Traverser un océan est un voyage personnel. La vie à bord s’organise naturellement : cuisiner, faire la vaisselle ou le ménage font partie de la routine en mer. Les repas du midi et du soir sont des temps de convivialité pendant lesquels l’équipage se retrouve.

Escales | Les escales sont choisies collectivement selon la météo, les contraintes techniques et les destinations possibles.

Les quarts | La veille est assurée 24h/24 : une rotation de l’équipage est mise en place dès le départ. Les quarts peuvent se prendre seul ou à deux selon les envies, les expériences et les conditions de mer. Certains sont plus du matin alors que d’autres ont du mal à se coucher tôt : le rythme est adapté pour que chacun puisse se reposer. Bien sûr, une certaine rigueur dans les horaires est nécessaire. Généralement les quarts durent trois heures mais cela peut être moins long en cas de mauvais temps. Veiller, rester attentif, être à l’écoute du bateau sont les missions principales et ne demandent pas de compétences particulières.

Mal de mer | Un mal de mer persistant est rare mais il est possible d’être malade pendant trois semaines : nous en avons fait l’expérience sur une transat retour. Un bon degré d’accoutumance au large est nécessaire pour certaines navigations.

Météo et stratégie | L’analyse des informations et la détermination d’une stratégie météo sont plutôt chronophages. Il faut du temps pour explorer les options et décider de notre route. Si vous êtes intéressé, l’Atlantique n’aura plus de secrets pour vous.

Préparation et suivi technique du bateau | Une grande navigation est une bonne occasion pour apprendre à bien connaître un voilier, les points névralgiques à vérifier et les solutions à apporter en cas d’avarie en mer. La préparation du bateau est essentielle et nous vous invitons à y participer.

Communications satellites et relais à terre | Les communications satellites sont réservées à la météo et à la sécurité. Il n’est pas possible de passer des communications privées avec le téléphone Irridium du bateau. Pour les navigations qui nous « coupent du monde » pendant plus de 7 jours, un relais à terre envoie régulièrement par email la position du bateau et l’ambiance du bord aux proches. Il assure un soutien pour l’analyse météorologique et la stratégie si la situation est complexe ou que l’information manque à bord. Il peut gérer d’éventuels problèmes de sécurité ou nous aider à trouver des solutions techniques pour pallier les possibles avaries.

The Art And Science Of Navigation
Marine navigation blends both science and art. A good navigator constantly thinks strategically, operationally, and tactically. He plans each voyage carefully. As it proceeds, he gathers navigational information from a variety of sources, evaluates this information, and determines his ship’s position. He then compares that position with his voyage plan, his operational commitments, and his predetermined “dead reckoning” position. A good navigator anticipates dangerous situations well before they arise, and always stays “ahead of the vessel.” He is ready for navigational emergencies at any time. He is increasingly a manager of a variety of resources–electronic, mechanical, and human. Navigation methods and techniques vary with the type of vessel, the conditions, and the navigator’s experience. ThThe navigator uses the methods and techniques best suited to the vessel, its equipment, and conditions at hand.
Some important elements of successful navigation cannot be acquired from any book or instructor. ThThe science of navigation can be taught, but the art of navigation must be developed from experience.
— The American Practical Navigator, an epitom of navigation (Bowditch)